Présentation


Qui sommes-nous

L’équipe de recherche GENTT (Genres Textuels pour la Traduction) siège au Département de Traduction et Communication, à l’Université Jaume I de Castelló et développe une recherche rattachée aux problématiques de l’application du concept de genre textuel à l’analyse de la communication spécialisée multilingue.

Les 10 membres de l’équipe* actuelle, travaillant sous la direction de Dra. Isabel García Izquierdo, sont : Anabel Borja, Pilar Civera, Pilar Ezpeleta, Silvia Gamero, Cristina García, Vicent Montalt, Ana Muñoz Miquel, Teresa Molés-Cases et Pilar Ordóñez. Il faut y ajouter, comme on peut voir dans la section de présentation de l’équipe, les collaborateurs qui offrent au projet leur inestimable appui.

Objectifs de notre recherche

Les études développées par l’équipe GENTT sont fondées, du point de vue théorique-notionnel, sur le concept du genre textuel appliqué aux domaines de la communication spécialisée. Ce concept a été redéfini pendant la recherche, de manière éclectique, principalement, à partir des propositions de la linguistique fonctionnelle systématique, de la théorie du genre appliquée à la traduction et de la sociologie (voir la section de Résultats). En synthèse, si on considère les trois aspects postulés par certaines études pour la définition du concept de genre, à savoir l’aspect communicatif, le formel et le cognitif, la recherche du groupe a été centrée sur deux de ces aspects : le communicatif et le formel ; l’aspect cognitif ayant été abordé également ces dernières années. Par conséquent, d’une part, la linguistique de corpus est appliquée à la recherche rattachée aux aspects formels du genre et d’autre part, une recherche plus sociologique ou socioprofessionnelle vise à développer l’aspect communicatif du concept. Pour l’étude des aspects cognitifs du genre, l’axe de recherche initié est centré sur l’analyse de la perception et de la compréhension de certains genres textuels par l’usager et le récepteur final.

Du point de vue méthodologique, une recherche empirique-descriptive est appliquée, basée sur les outils proposés par la linguistique de corpus. Plus concrètement, les applications développées les dernières années dans le domaine de la traduction, afin de construire un outil spécifique de gestion de corpus pour la traduction : le logiciel de gestion GENTT. Ce logiciel, créé à partir des propositions et des nécessités de notre équipe. Dans la version précédente, la gestion du corpus était réalisée à travers d’une Intranet de l’Université Jaume I. Dans cette nouvelle versión, le système a été ouvert en application de la philosophie du Web 2.0 et surtout en vue d’une évolution vers un entourage plus collaboratif qui permet l’enrichissement, le management et l’interrogation du corpus via web.

Il ne faut pas oublier, comme il a été signalé, la recherche sociologique et socioprofessionnelle qui vise à prendre en compte les besoins des professionnels qui utilisent les genres textuels impliqués. Pour cela on compte sur la collaboration de professionnels actifs, d’experts dans les divers domaines et sur l'aide de divers outils de systématisation de l’information, comme par exemple des logiciels pour la réalisation d’enquêtes ciblées sur Internet, et l’analyse statistique des données obtenues. Cette recherche socio-professionnelle a abouti, ces dernières années, à la mise en pratique de la recherche-action (Lewin, 1946) et concrétisée dans la création de plateformes de gestion documentaire multilingue en ligne pour améliorer les processus de gestion documentaire des traducteurs spécialisés (García Izquierdo, 2014; García Izquierdo y Borja, 2014).(Voir la section Le Corpus).

L’objectif général de notre recherche est, comme il a été indiqué, le développement des applications de la notion du genre textuel dans le domaine de la traduction ; plus concrètement, de la traduction spécialisée. Cet objectif peut être formulé selon les objectifs spécifiques suivants :

  1. Réfléchir à propos de la notion de genre textuel afin d’en suggérer une définition exhaustive et réaliser une évaluation critique des différentes théories qui soutiennent ce concept pour délimiter les aspects qui, à notre avis, caractérisent le concept d’une façon plus adéquate dans son application dans le domaine de la traduction.
  2. Établir un arbre notionnel des genres prototypiques dans les trois grands domaines étudiés (juridique, médical et technique) de la façon la plus précise possible. On soutient, en effet, le caractère hybride et changeant du concept (dans I. García Izquierdo, (coord.) (2005), par l’observation permanente de la réalité socioprofessionnelle et en utilisant les jugements des professionnels et des experts ainsi qu’en entreprenant une analyse empirique des textes compilés.
  3. Compiler un corpus comparable multilingue (comprenant 5 langues de travail) de genres textuels des domaines juridique, technique et médical ; une sorte d’encyclopédie électronique qui nous permettra de réaliser la recherche dans les différents domaines et qui se développera comme un outil textuel, conceptuel, terminologique et linguistique pour les spécialistes et les non-spécialistes.
  4. Ce faisant, créer une infrastructure informatique d’exploitation avec laquelle on obtiendra des améliorations dans le domaine formatif et dans la pratique professionnelle de la traduction spécialisée.
  5. Démontrer, au travers d’une recherche empirique et descriptive les avantages de l'utilisation de ce concept dans le domaine de la traduction, aussi bien dans l‘enseignement dans la recherche que dans la pratique professionnelle.
  6. Fournir aux chercheurs un modèle de méthodologie de la recherche par les genres textuels, qui inclura non seulement les définitions des aspects les plus remarquables dont la notion fait partie, mais aussi les procédés de sélection de genres textuels et les avantages de l'utilisation de la méthodologie de corpus.
  7. En dernier lieu, alimenter le débat sur la pertinence des propositions de caractérisation que l’on réalise, en vue des résultats que notre recherche nous apporte ; et continuer à faire des recherches avec un esprit critique qui nous a permis d’aboutir à de tels résultats et de continuer notre chemin.

Castellón de la Plana, novembre 2014

* Nous tenons à manifester publiquement notre reconnaissance à toutes les personnes qui ont intégré notre équipe de recherché dans des étapes précédentes, soit comme chercheur soit comme collaborateur, et qui ont ainsi contribué au développement de la recherche sur les genres textuels.